Dreamland Reborn • Afficher le sujet - ~ Kiratsu Hei ~

~ Kiratsu Hei ~

Tous les détails à propos du Rp' ainsi que les fiches de personnage.

~ Kiratsu Hei ~

Message non lupar Kiratsu » 06 Juil 2013, 21:07

Image


Nom :
Kiratsu Hei
~

Age :
20 ans
~

Ville :
Namur, Belgique
~
Activité :
Etudiant en programmation
~

Phobie :
Pyrophobie - Peur du feu (Oui j'aime les défis :) )
Thanatophobie - Peur de la Mort

~

Objet Magique :
Anneau téléport
~

Ce qu'il aime :
Les mangas, les pizzas, dormir, l'informatique, les jeux-vidéos, les fruits
~

Ce qu'il déteste :
Le chicons, faire la vaisselle, perdre son temps, le bruit, les boissons gazeuses
~

Surnom :
Kira'
~


Récapitulatifs des nuits
Contrôleur du feu en sursis
-Circus attractionLink Start à Circus Attraction
-Royaume des illusions Level-up aux royaumes des illusions ! -> Royaume des chats Oh ! Des chats sur deux pattes
-Forêt des rêves

Rêveur
-Lac trouble
-Délirium city
-Délirium city
-Délirium city
-Délirium city

Energie vitale
-Démonia
-Royaume des chats
-Royaume de cristal
-Royaume nourriture
-Démonia
-Village Puzzle
-Royaume des illusions
Dernière édition par Kiratsu le 19 Juil 2014, 14:00, édité 3 fois.
Code RP :
- "Parole en code couleur : #000040"
Pensée en couleur : #000040
Action
*Onomatopée* (en quelque sorte -> * Baillement * / *SCHBAF*)
#Parole de quelqu'un d'autre dans sa couleur#
/Spécial\ -> A déterminer


Trophée:
Fan
Vétéran
Vive les couteaux !
Par le pouvoir du crâne ancestral !

Naissance
Oups !
Grand Voyageur
Galinette cendrée
C'est l'heure du dudududuel !
T'es mort !
PPDA
Tu veux être mon ami ?
Oh la belle bleue !
Casse-noix
Avatar de l’utilisateur
Kiratsu
Lord du Flood
 
Messages: 385
Inscription: 04 Juil 2013, 10:52
Localisation: Royaume des Illusions
Nom du perso [Rp]: Kiratsu Rorsh
Phobie/ Pouvoir: Thanatophobie - Voleur d'énergie vitale
Objet(s) magique(s): Anneau de téléport
Classement [Rp]: 16500 - Ligue M

Re: ~ Kiratsu Hei ~

Message non lupar Kiratsu » 06 Juil 2013, 21:09

Chapter 0.a. I'm just tryin' to write the story of my life


14 Juin 2013, 22h59

Le feu, il nous a permis d'atteindre notre stade de l'évolution. Il nous a d'abord permis de nous chauffer, ensuite de cuire notre viande afin d'en éliminer les bactéries ainsi que de nous apporter plus d'énergie. Plus récemment, il nous a permis de faire fondre des matériaux afin de fabriquer nos objets les plus utiles. Pourtant nous sommes beaucoup à le craindre...

Enfin, quoi de plus normal, quand on sait qu'il peut tout nous reprendre comme il nous a tout donné. Incendier nos maisons ou tout simplement nous cuire, nous au lieu de nos repas. Comme ce jour-là.

J'étais jeune, 8 ans si je me souviens bien. J'étais chez un ami, Akayukino, c'était durant la nuit, j'étais parti aux toilettes et sur le chemin du retour vers la chambre j'avais entendu un bruit de craquement venant de la chambre de ses parents.
J'ai entrouvert la porte et c'est là que j'ai vu le lit des parents en feu et derrière ce feu un homme portant un masque flippant. Une fine bouche rouge en sourire, des yeux - dont le droit était traversé par un éclair violet - qui nous transperce, nous laisse à nus devant le porteur du masque. Étonnement, je n'arrivais pas à quitter cette scène du regard.

Quand j'y suis enfin arrivé, je n'eu que très peu de temps pour réveiller mon ami, nous sommes allés nous réfugier chez les voisins - dont nous étions amis avec le fils - qui appelèrent les urgences.

Je sais, cher journal,

Je t'ai déjà dit tout ça donc j'aurais pu commencer par la formule de politesse comme ça va faire bientôt deux semaines que je ne t'ai plus écrit à cause des mes examens. Mais si je te le répète, c'est parce que cette nuit, j'ai fait un rêve... étrange, et pour la première fois, je m'en souviens dans tous les détails.



Chapter 0.b. You know all about this dream I gotta chase

15 Juin 2013, 00h32

Au début de mon rêve, j'étais assis et ligoté à une chaise en bois dans une pièce dont les murs me faisaient à une caverne. J'étais en slip et une personne n'arrêtait de me poser la même question avec une voix grave, cette personne avait le masque que j'ai vu ce jour-là, le masque de la personne qui avait mit feu aux parents de Akayukino.

#"Où est-il ?"#

Sans cesse, encore et toujours cette question. Sans aucune précision. Et à chaque fois je ne faisais que lui répondre la vérité :

-"Je ne sais pas de quoi vous parlez !"

Sauf la première fois, je lui ai demandé de qui il parlait, ensuite il m'a fait comprendre que ce n'était pas quelqu'un qu'il cherchait, mais quelque chose.
Mais très vite, la torture a commencé.

#"Où est-il ?"#

-"De quoi parlez-vous ?!"

#"Très bien."#

Il sortit un briquet de sa poche et me fit des brulures sur le corps.

-"Non ! Arrêtez !"

#"Où est-il ?"#

-"JE NE SAIS PAS DE QUOI VOUS PARLEZ !"

Après une heure sans résultat, il décida de passer au niveau supérieur. Il appela quelqu'un et lui demanda d'apporter la bassine. Il la mit aux pieds de la chaise et y trempa les miens dedans.

-"Qu'est-ce qu'il y a dedans ?" lui dis-je, exténué de douleur.

#"De l'essence."#

Il enleva la bassine, alluma le briquet et l'approcha progressivement de mes pieds. Il me reposa la même question, et là, je me mit à pleurer, je ne pouvais que répondre la même chose, mais malheureusement je savais ce qui allait se passer à ce moment. Et je me suis rendu compte que cela pourrait durer des heures comme ça, avec à chaque fois qu'il n'entendrait pas ce qu'il voulait, une augmentation du niveau de torture.

Il laissa le feu me brûler quinze secondes, avant de l'eteindre avec un essui (une serviette pour les français). Les pieds, puis les mains, ensuite le bas des jambes, enfin les avant-bras.
C'est alors qu'il décida de jouer avec ma conscience mais qui malheureusement ne changerait rien. Je ne comprenais vraiment rien à ce qu'il me voulait. Il fit entrer une fille dans la salle, elle avait environ mon âge, un peu plus petite que moi, brune et mignonne. Il prit la bassine et vida le reste d'essence sur elle.

Après ça il me laissa comprendre ce qui allait se passer et s'alluma une cigarette qu'il fuma un bon coup avant d'expirer une grosse quantité de fumée.

#"Où est-il?"#

Je n'en pouvais plus, toute cette pression alors que je ne comprenais rien.

-"DANS TON C.L COTUuUT !"

Il jeta la cigarette sur la fille et la scène qui arriva m'était insupportable. Sans comprendre ce qu'il se passait, je réussis à me défaire de la chaise, je mis un coup de poing au visage (sur le masque en fait) du mec et sauta sur la fille en feu. Je pris l'essui (la serviette) et recouvrit la fille avec, de manière à l'éteindre.

Lorsque j'ai enlevé l'essui, je n'ai pas eu le temps de voir la fille, je me suis retrouvé sur un banc. J'ai remarqué que j'avais quelque chose sur le visage. En voulant l'enlevé je vis que j'avais du feu sur les mains, étonnement, je suis resté très calme et j'ai prit le temps de regarder. J'avais des gants, mais le feu ne semblait pas provenir des gants, mais était sur les gants. Je claqua mes mains et le feu disparut. J'eut ensuite enlevé mon masque et je vit celui qui m'avait tant effrayé il y a une dizaine d'année.
Après, je me suis réveillé, sans rien comprendre à ce rêve. Pourtant je m'en souviens dans tous les détails.
Code RP :
- "Parole en code couleur : #000040"
Pensée en couleur : #000040
Action
*Onomatopée* (en quelque sorte -> * Baillement * / *SCHBAF*)
#Parole de quelqu'un d'autre dans sa couleur#
/Spécial\ -> A déterminer


Trophée:
Fan
Vétéran
Vive les couteaux !
Par le pouvoir du crâne ancestral !

Naissance
Oups !
Grand Voyageur
Galinette cendrée
C'est l'heure du dudududuel !
T'es mort !
PPDA
Tu veux être mon ami ?
Oh la belle bleue !
Casse-noix
Avatar de l’utilisateur
Kiratsu
Lord du Flood
 
Messages: 385
Inscription: 04 Juil 2013, 10:52
Localisation: Royaume des Illusions
Nom du perso [Rp]: Kiratsu Rorsh
Phobie/ Pouvoir: Thanatophobie - Voleur d'énergie vitale
Objet(s) magique(s): Anneau de téléport
Classement [Rp]: 16500 - Ligue M

Re: ~ Kiratsu Hei ~

Message non lupar Père Castor » 06 Juil 2013, 22:06

Kiratsu arrive à vaincre sa phobie du feu, il devient un nouveau Voyageur libre.

Il est un contrôleur du feu.

Son pouvoir est d'avoir une durée de vie limite et de faire des flammes.
Moi quand je lache des caisses ... Elles sont en métal !
Avatar de l’utilisateur
Père Castor
Conteur
 
Messages: 17677
Inscription: 12 Aoû 2010, 22:26
Phobie/ Pouvoir: Créer la réalité
Classement [Rp]: Inclassable

Re: ~ Kiratsu Hei ~

Message non lupar Père Castor » 06 Mai 2014, 19:49

Kiratsu est mort, carbonisé par Neil le 3e Contrôleur du feu, classé 436 de la ligue M

Il perd son statut de Voyageur et redevient rêveur.

Il doit éditer sa fiche pour rajouter une phobie qu'il pourra vaincre au bout de 5 Rp' Rêveur de 15 lignes minimum
Ces Rp's seront des Rp' où il n'interagira avec aucun personnage et où il fera des rêves classiques. La fréquence de post est limité à un rêve par jour IRL.

Passé ces 5 Rp's, il postera à la suite de ce message son nouveau combat de phobie (Nouvelle phobie donc)

Et il pourra redevenir Voyageur du Dreamland.
Moi quand je lache des caisses ... Elles sont en métal !
Avatar de l’utilisateur
Père Castor
Conteur
 
Messages: 17677
Inscription: 12 Aoû 2010, 22:26
Phobie/ Pouvoir: Créer la réalité
Classement [Rp]: Inclassable

Re: ~ Kiratsu Hei ~

Message non lupar Kiratsu » 18 Juil 2014, 21:56

Chapter 1.a

26 Juin 2014, 8h46

Cher Journal,

Cette nuit j'ai fait un rêve vraiment effrayant, mais qui semblait tellement réel, j'avais vraiment conscience de tous les choix que je faisais. Ma main en tremble alors que je t'écris tellement ce rêve m'a... perturbé. J'ai l'impression d'avoir déjà écrit ça plusieurs fois ces derniers-temps. Il faudrait que je te relise pour voir ce que j'ai écrit et essayer de varier mes textes. Donc je te parlais de mon rêve, celui-ci concernait la mort.
Ce concept qui nous fascine tous au moins un peu, mais qui surtout nous effraye. Pourquoi ? Parce qu'elle nous reste, et restera probablement toujours, inconnue. On sait ce qu'elle fait de notre côté, le cœur arrête de battre, le cerveau arrête ses signaux électriques, le corps baisse de température et ensuite on se décompose. Ca, c'est ce qu'il se passe sur notre enveloppe physique, mais personne ne sait ce qu'il arrive à notre partie spirituelle, notre âme comme disent certains. Certains croient en la réincarnation, d'autre à la vie après la mort, au paradis. Moi, je ne crois pas à tout ça, je ne crois qu'en ce que la science peut me montrer et puis je préfère ça comme ça, une vie est déjà assez fatigante comme ça. "La mort n'est qu'une récompense pour avoir supporter la vie"... c'est peut-être parce que je ne crois en rien qu'elle me faisait peur ?
Dernière édition par Kiratsu le 19 Juil 2014, 14:20, édité 1 fois.
Code RP :
- "Parole en code couleur : #000040"
Pensée en couleur : #000040
Action
*Onomatopée* (en quelque sorte -> * Baillement * / *SCHBAF*)
#Parole de quelqu'un d'autre dans sa couleur#
/Spécial\ -> A déterminer


Trophée:
Fan
Vétéran
Vive les couteaux !
Par le pouvoir du crâne ancestral !

Naissance
Oups !
Grand Voyageur
Galinette cendrée
C'est l'heure du dudududuel !
T'es mort !
PPDA
Tu veux être mon ami ?
Oh la belle bleue !
Casse-noix
Avatar de l’utilisateur
Kiratsu
Lord du Flood
 
Messages: 385
Inscription: 04 Juil 2013, 10:52
Localisation: Royaume des Illusions
Nom du perso [Rp]: Kiratsu Rorsh
Phobie/ Pouvoir: Thanatophobie - Voleur d'énergie vitale
Objet(s) magique(s): Anneau de téléport
Classement [Rp]: 16500 - Ligue M

Re: ~ Kiratsu Hei ~

Message non lupar Kiratsu » 19 Juil 2014, 14:07

Chapter 1.b

26 Juin 2014, 9h01

#Kira ! Kira !#

-"Mhmgmng"

# Kira ! Bon sang, Kira réveil toi !#

*C'est à ce moment que je me suis pris une baffe et que j'ai cru être réveillé.*

-"Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ?" *dis-je, encore mal réveillé*

#On n'a pas le temps, habille toi et suis-moi ! Et surtout grouille-toi !#


-"Mec, je te suivrai nulle part si tu me dis pas ce qu'il y a."

# Ce qu'il y a ? C'est que des zombies sont en train de défoncer notre porte !#

-" Des zombies ? Tu te crois crédible ?"

* Ne le croyant pas une seconde, je me suis levé et dirigé vers la fenêtre de ma chambre. Sur la route, il y avait des gens. Enfin, des gens n'est pas très approprié. Mais je crois que tu auras compris de quoi il s'agissait. Des corps décomposés mais qui savent bouger, des morts-vivants. J'ai regardé dans la fenêtre de la maison en face de chez moi pour voir le reflet de ce qu'il se passait devant chez moi. Et j'ai vu ces corps... en train de marteler ma porte.*

-"Merde, comment c'est possible ? Y'a que dans les films ou les jeux-vidéos qu'on voit ça."

*J'ai pris le premier jean et le premier t-shirt qui me tombait sous la main et je me suis habillé.*

#Qu'est-ce que j'en sais, viens, dépêche toi !#

-"Attends deux secondes."


*J'ai pris le sabre qui était accroché sur mon mur en me disant que j'étais bien heureux de l'avoir acheté. Et nous sommes descendus. J'ai oublié de le préciser, mais c'était mon pote Syte qui m'avait reveillé à 5h30 du matin pour les zombies.*

-"T'es vraiment sûr que tu veux sortir ? Ils sont bien une bonne vingtaine juste devant chez moi, alors t'imagine dans la rue ? Dans le village ? Dans le pays ?!"

#Faudra bien qu'on sorte à un moment ou à un autre. On n'a pas un stock de provisions illimité.#

-"Ouais, mais on est dans une boulangerie, y'a assez de farine pour tenir un an voire plus à deux. Bon la farine sera plus toute fraîche à la fin mais c'est toujours mieux que rien. Ils seront sûrement partis d'ici là..."

*En regardant par la fenêtre, j'ai remarqué que la voiture de mes parents n'étaient pas là, j'espérais vraiment qu'il ne leur était rien arrivé.*

#En farine peut-être mais pas en boisson. Et ils ont l'air de savoir qu'on est là, ils vont pas tarder à rentrer je crois.#

-"Comment veux-tu qu'ils sachent que nous sommes là ?"

#J'en sais rien, mais je pense qu'on n'a pas vraiment le temps de discuter... Alors tu viens ? Sinon, moi, je pars sans toi !#

*Faut croire que c'était convaincant, vu que j'ai décidé de le suivre. On a préparé nos sacs, j'ai pris beaucoup d'eau, un pain, et une boite de médicaments.*

#Tu crois pas que t'en as pris un peu trop là ?#

-"Dans les jeux ils arrivent bien à mettre de l'eau, des médocs, des haches, des mitraillettes, des lance-flammes et des tronçonneuses alors bon. Et puis je bois six litres d'eau par jour en temps normal !"

*Syte soupira à ce moment là.*

-"C'est bon j'essayais juste de faire de l'humour..."

*Juste avant de partir, je me suis souvenu qu'on avait une batte dans un placard, j'ai été la chercher et je l'ai donné à Syte
On est sortit par la porte de derrière, celle qui mène dans le jardin. Comme il y a une grille, il n'aurait pu y avoir de zombie. J'ai détaché Lifac, mon chien pour qu'il puisse courir comme il voulait et on la fait passer par dessus la grille. Là, Syte et moi, on a escaladé la grille et on a atterrit sur les 20 petits centimètres du bord juste avant le petit ruisseau. Mon chien avait sauté par dessus comme s'il avait fait ça tout sa vie, et ce malgré son grand âge. Ensuite Syte et enfin moi. Bien sûr, avec ma chance légendaire, mon pied s'est enfoncé dans de la boue et n'a accepté d'en sortir que si ma chaussure restait coincé dedans.*

-"Et merde."

*J'ai ensuite reprit ma chaussure dans la boue pour la remettre à mon pied. Et en me relevant j'ai soupiré : *

-"Heureusement, y'avait pas de zombie ici"

*Et comme un malheur n'arrive jamais seul, j'avais tort... Un zombie m'attrapa par le cou et s'apprêtait à me mordre à la manière d'un vampire. Et oui, qui avait dit que les deux ne pouvaient pas se combiner ? Heureusement, Syte a su se servir de la batte que je lui avais donné et il lui a éclaté la tête d'un seul coup. La peur m'avait fait perdre toute la force de mes jambes en même pas une seconde, ce qui fit que me suis retrouvé le cul par terre, terrorisé par l'image que je venais de voir.*

-"Putain de merde, j'ai cru que j'étais fini. Merci."

#Pas de quoi, va falloir faire gaffe maintenant."

*Le village n'était pas très grand, on est très vite arrivé à l'église. Sur le chemin on n'avait croisé que très peu de zombie dont Syte s'occupa. Il était tellement sérieux, tuer ces anciens vivants ne semblait pas l'ébranler, même un tout petit peu.*

-"Cela me semble une bonne idée. Les croyants ont probablement cherché un peu de réconfort dans cet endroit. J'espère juste qu'on y trouvera des survivants et non pas des sous-vivant."

*Bon j'avoue, elle était à chier, mais quand on est en plein Apocalypse, on essaye de se rassurer comme on peut. On est rentré dans l'église et à ce moment là la cloche se mit à sonner. Comme par hasard, ce qui dans les jeux de zombies, quand ça fait du bruit, ils se ramènent tous. On a vite fermer les portes qu'on a bloqué avec tout ce qu'on pouvait. Des planches en bois, le confessionnal, des bancs, vraiment tout. Après ça, j'étais vraiment fatigué, surtout que le confessionnal était loin d'être léger. Je me suis assis sur l'estrade et j'ai sorti de l'eau de mon sac pour en boire.*

-"Je t'avais dit qu'on aurait dû rester chez moi. Comment on va sortir maintenant ?"

#Désolé, mais comment aurais-je pu savoir que cette cloche allait sonné ? Toi tu as dit que c'était une bonne idée de venir ici !#

-"Ouais, c'est bon, c'est pas le moment de se disputer !"

*J'ai jeté un coup d'œil sur la porte qui était sur le point de céder sous les coups des zombies.*

-"Viens, pète ces vitraux avec ta batte, on va sortir par là, je pense qu'ils n'entendront rien avec tout le bruit qu'ils font."

*Au moment où j'ai mit ma main sur la fenêtre pour passer, je me suis retrouvé dans un autre monde*.


Chapter 1.c

26 Juin 2014, 10h37

*Cet autre monde était entièrement blanc, on ne pouvait même pas distinguer le sol du plafond, aucune ombre, même pas la mienne. Je n'avais jamais vu un blanc aussi éclatant. Et puis, j'ai entendu une voix derrière moi.*

#Bonjour Kiratsu.#

*En me retournant, j'ai vu cet homme âgé, avec un peu de cheveux blancs sur tête partiellement dégarnie. Le dos un peu courbé, mais c'était normal pour un homme de 79 ans. Il ne m'a pas dit son âge, mais je le
savais, vu que c'était Willy, avec son habituel visage souriant.*

-"Willy !"

*J'ai couru vers lui pour le serrer dans mes bras, ce que je n'avais plus fait depuis quelques années maintenant.*

-"Qu'est-ce que tu fais là ? Tu es supposé être... enfin... Tu vois. Ou plutôt où sommes-nous ? J'étais pourchassé par des zombies puis tout à coup, je me retrouve ici... oh... ou alors... Est-ce que je suis mort ?"

#Qui sait.# *Me répondit-il en souriant avant d'étendre son bras afin de diriger son doigt vers un plateau de jeu de dame pour me demander de sa voix vieillissante : *

#On se fait une partie ?#

*J'ai sourit à cette idée, d'affronter une nouvelle fois mon mentor à ce jeu de stratégie, je me suis donc assis en face de lui.*

-"Que fais-tu ici, depuis tout ce temps ?" *dis-je en déplaçant le premier pion.*

#Je m'occupe comme je peux, aujourd'hui, en l'occurrence, je fais une partie de dame avec un ami.#

*Après un bon moment, la partie était déjà bien entamée. Willy semblait avoir l'avantage.*

-"Et sinon, tu vas bien ?"

#Ca va pas trop mal. Ici, on ne doit plus s'occuper de tous les petits tracas de la vie quotidienne. Il n'y a même plus besoin de manger !# *Dit-il en riant.*

#Cela semble t'inquiéter, de comment je vis ici.# *Reprit-il avec un air plus sérieux. *

-"Oui, je suis peut-être mort, ce qui veut dire que je vais probablement rester le reste de ma conscience ici... Et ça me fait peur." *Dis-je en plaçant un coup qui me permettait de reprendre un peu l'avantage.*

#C'est normal d'avoir peur de quelque chose que l'on ne connaît pas. Mais la mort n'est pas forcément ce qu'elle semble être. Ce n'est pas qu'un cadavre en décomposition ou une âme vagabonde. Toutes les morts sont différentes, certaines personnes meurent de vieillesse ou meurent noyées, d'autres sont tuées sur le champ de bataille tandis que quelques unes se sacrifient. Mais on ne sait rien de comment ils l'ont vécu tant que l'on ne l'a pas vécu soi-même. #

*Willy se leva en me tendant la main.*

#Je crois qu'il est temps pour toi, on finira cette partie une autre fois.#

-"Comment ça ?" *Lui ai-je demandé en lui serrant la main. Le blanc m'éblouissait de nouveau jusqu'à ce que tout redevienne sombre.*


chapter 1.d

26 Juin 2014, 13h59

#Kira ! Tu fous quoi ? Tu viens ?!#

*J'étais debout, je venais de passer la fenêtre l'église. J'étais en train de regarder ma main, je m'étais légèrement coupé avec du verre, rien de bien grave, je ne savais pas depuis combien j'étais resté debout là. Si je me référençais au temps que j'avais passé avec Willy, j'aurais dit une heure voire deux, mais c'était impossible, j'aurais été mangé depuis longtemps, c'est comme si tout ça c'était passé en à peine une seconde.*

-"Ouais, j'arrive."


*Je me suis remis à suivre Syte, après quelques maisons, nous étions devant celle d’une amie. Mon frère faisant presque partie de sa famille, connaissait les petits trucs utiles concernant cette maison, et moi étant son frère, je les connaissais aussi. Je savais donc exactement comment rentrer. Je pris donc la clef qui était dans sa cachette habituelle et nous permis de rentrer. Cependant, une chose me choqua. Il n’y avait pas de voitures à l’extérieur, et l’intérieur ne semblait pas en désordre comme il y aurait pu y avoir s’il y avait eu une bagarre entre un humain et un mort-vivant. Bon signe ou mauvais signe, je ne savais pas trop comment le prendre sur le coup.
Je suis monté à l’étage, fouillant les chambres et la salle de bain à la recherche d’une quelconque indice révélant l’endroit où ils seraient partis se cacher. La seule chose que l’on trouva était une fille qui dormait paisiblement dans son lit, comme si rien de tout ce qu’il se passait dehors n’était réel.
Bien que cela me dérangeait de rompre son sommeil, pour sa sécurité, il fallait la réveiller. J’ai donc posé ma main sur sa bouche pour éviter qu’elle ne crie et lui ai fait signe de se taire. *

-”Chhhhhhut”

* Syte lui tendit de quoi s’habiller, qu’il avait prit dans son armoire, alors que j’essayais de lui expliquer la situation plus que compliquée. *

-”Tu risques de ne pas me croire, mais là, le monde est… en quelque sorte… envahi par les zombies.”

*Un regard étrange se formait sur son visage, et ne sachant pas à quoi m’attendre d’elle, j’ai préféré réagir vite :*

-”Je ne sais pas ce que tu comptes faire, mais avant de crier ou de rire, va voir par la fenêtre si tu ne me crois pas.”

*Une fois ses vêtements enfilés, elle se leva pour regarder vers la fenêtre. En voyant ces mort-vivants dehors, prêt à manger n’importe quoi, ou qui, elle se laissa tomber sur son lit, le visage horrifié.*

#Comment tout ça est-il arrivé ?# *Dit-elle au bord des larmes*
#Qu’est-il arrivé aux autres ? Où sont mes parents ?#

-”Je… je ne sais pas… je ne les ai pas vu.”


*Je ne pouvais rien dire de plus, premièrement parce que je n’en savais pas plus, mais aussi, parce que quoi que je disais d’autre… ça n’aurait pu que la déprimer.
On lui a laisser le temps de se reprendre un peu avant de la forcer à se lever. On ne pouvait pas rester là, même si on ne savait pas où aller, on devait absolument trouver d’autres personnes. Un groupe de trois jeunes n’avait aucune chance dans un monde dominé par les zombies.
Elle prit donc un petit sac avec de quoi se nourrir. Le sac était beaucoup plus léger que les nôtres étant donné que la fille qui le portait était plus… frêle.
Elle se refusait cependant à prendre quelle qu’arme qu’il soit, elle ne voulait pas voir plus de sang qu’il n’était déjà présent dans les rues.*

* Après toute une journée de marche, de la manière la plus discrète possible, en coupant des têtes de zombie quand l’occasion de présentait, nous nous sommes retrouvés devant une ville qui semblait avoir été mis en quarantaine.
Lorsque nous nous sommes approchés des grilles, qui faisaient environ 15 mètres de haut, des projecteurs de lumière blanche se sont allumés et nous avons été aveuglés un court instant. *

# Qui va là ?#

-” Nous sommes des survivants ! Nous venons d’un petit village paumé, loin à l’est d’ici.”


#Avez-vous été mordu ?#

-”Non ! Nous avons évité tout contact avec les mort-vivants!
Pouvons-nous entrer ?“.


#Négatif, nous avons rendu impossible toute ouverture de la grille.#

#Et si nous passons par au dessus ?#

#Si vous y arrivez.#

* Soudain, nous entendons qu’un coup de feu a été tiré. Un garde, venait de tuer un zombie qui s’approchait un peu trop de nous. Kalicia se rapprocha de Syre et lui agrippant le bras.
Le bruit du coup de feu en attira d’autres, qui se mirent rapidement à nous encercler.*

-” Grouillez-vous ! Montez ! Syre, faut aider Kalicia à escalader !”


* A chaque décimètre monté, on la faisait monter avec nous. Mais c’était long. Et le nombre de zombies grandissant, un sirène d’alarme retentit, provocant l’arrivée d’encore plus de zombies.
Les zombies arrivant voulait faire céder la grille, ils s’accrochaient à celle-ci et la faisait bouger dans tous les sens en espérant nous faire tomber. Kalicia n’était d’ailleurs pas très loin de lâcher.*

#Mais la mort n'est pas forcément ce qu'elle semble être. Ce n'est pas qu'un cadavre en décomposition ou une âme vagabonde.#

* La voix de Willy résonnait dans ma tête. *

#Toutes les morts sont différentes, certaines personnes meurent de vieillesse ou meurent noyées, d'autres sont tuées sur le champ de bataille tandis que quelques unes se sacrifient.#

-” Occupe toi d’elle.”

#Hmmm ?#

*J’ai pris une grande inspiration et me suis mis à descendre pour les approcher. Au lieu de secouer la grille, ils se mirent à tendre leurs bras vers moi en espérant m'attraper. Ils étaient encore assez loin du compte, vu la distance qui me séparait encore d’eux. J’ai dégainé mon sabre qui était accroché à mon dos et suis parti sur le côté pour qu’ils me suivent.
Lorsque je me suis senti prêt, j’ai sauté à terre et j’ai tailladé tous les non-morts qui étaient trop près de moi. Mais j’étais encerclé… Ils avaient tous l’air de saliver à l’idée de goûter à ma chair. Mais je ne leur laisserais pas ce plaisir sans me battre. Je m’étais fixé un zombie à abattre dans le tas en face de moi. Lorsque je sentis que le moment était arrivé, je me suis lancé dans sa direction et coupant, découpant et recoupant tous les obstacles qui se mettaient sur mon chemin. Je me fis mordre aux bras, aux jambes, mais je m’en foutais. Je devais abattre ce zombie avant de succomber. Il en revenait de mon honneur. Et surtout, je ne devais pas crier, même sous la douleur, sinon, Syre et Kalicia regarderait très probablement en bas, et je ne pouvais pas les faire voir ça. Je m’approchais du zombie final, et je manquais de force à cause de toute ces morsures, mais je réussis, en me débattant de toute mes forces malgré le nombre de mort-vivants qui goutaient à mon sang, à finalement couper la tête de ma cible en deux. Une fois fait, j’ai laissé les zombies restant faire ce qu’ils voulaient de moi. Me faisant mangé de toute part, sentant mon crâne et n’importe quel autre os s’ouvrir sous les dents des zombies, mais refusant à tout prix de crier.*
Code RP :
- "Parole en code couleur : #000040"
Pensée en couleur : #000040
Action
*Onomatopée* (en quelque sorte -> * Baillement * / *SCHBAF*)
#Parole de quelqu'un d'autre dans sa couleur#
/Spécial\ -> A déterminer


Trophée:
Fan
Vétéran
Vive les couteaux !
Par le pouvoir du crâne ancestral !

Naissance
Oups !
Grand Voyageur
Galinette cendrée
C'est l'heure du dudududuel !
T'es mort !
PPDA
Tu veux être mon ami ?
Oh la belle bleue !
Casse-noix
Avatar de l’utilisateur
Kiratsu
Lord du Flood
 
Messages: 385
Inscription: 04 Juil 2013, 10:52
Localisation: Royaume des Illusions
Nom du perso [Rp]: Kiratsu Rorsh
Phobie/ Pouvoir: Thanatophobie - Voleur d'énergie vitale
Objet(s) magique(s): Anneau de téléport
Classement [Rp]: 16500 - Ligue M

Re: ~ Kiratsu Hei ~

Message non lupar Père Castor » 20 Juil 2014, 22:04

Kiratsu a vaincu des zombies. Je cherche la phobie car le bonhomme a mollement peur de la mort quand même. Mais soit. En tout cas il a pas peur des zombies donc il aura aucun pouvoir en rapport avec eux.

Le bougre sait ce qui arrive au corps mais ne sait pas ce qui arrive à l'énergie vitale. On va dire qu'il saura l'absorber

Attention ceci n'est pas un pouvoir obscur et l'effet ne dure que pour la nuit, mais elle est capable par contact, d'affaiblir son adversaire et de se renforcer elle-même. Bien sur le pouvoir pourra être amélioré ultérieurement !

Bienvenue à Dreamland.
Moi quand je lache des caisses ... Elles sont en métal !
Avatar de l’utilisateur
Père Castor
Conteur
 
Messages: 17677
Inscription: 12 Aoû 2010, 22:26
Phobie/ Pouvoir: Créer la réalité
Classement [Rp]: Inclassable


Retourner vers Relouland [Règles, Présentations Rp' & Fiches perso']

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités