Page 33 sur 119

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 26 Mai 2014, 01:27
par Père Castor
DARK MOON / SIVOLK


*Si Sivolk ne parvient pas à faire son stalagmite de pierre (DOMMAGE !), la terre était relativement meuble et permit à Mace de déblayer la zone assez rapidement. Il lui faudra pourtant un peu plus de 3 minutes pour retrouver SIvolk et le sortir de ce mauvais pas. Le bougre était déjà inconscient à cause de l'hypoxie.

Il fallait le réoxygéner d'urgence...

Moi j'dis ça ...*

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 26 Mai 2014, 12:38
par Dark Moon
Finalement, je parvins à sortir Sivolk de sa prison de terre mais le mal était déjà fait. Il ne bougeait plus et, alors que je le tirais hors de son trou pour l’allonger sur le dos, celui-ci ne réagit pas d’un poil.

Bordel… !

Sous le coup de la panique, je ne savais pas quoi faire. Il faut dire que voir son ami inconscient avait quelque chose d’inquiétant alors qu’on se pensait en sécurité 2 sec plus tôt. Me reprenant rapidement, je vérifiais ses fonctions vitales.

Si son cœur battait encore faiblement, en revanche il ne respirait plus.

Me rappelant mes leçons de secourisme, j’avais quand même voulu être pompier, je lui appliquais les premiers secours pour le ranimer.

Et, même si je n’avais jamais eu l’occasion de le faire sur une vraie personne - vive les mannequins - je lui dégageais les voies respiratoires au maximum en lui relevant la tête et en relâchant sa ceinture – bande d’enflure – avant de commencer le bouche à bouche.

Aller enfoiré, tu vas vivre !

Et je continuais le cycle tout en vérifiant entre chaque cycle si le reste de ces fonctions vitales fonctionnaient toujours.

Au cas où le cœur lâchait, il faudrait passer au massage cardiaque…

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 27 Mai 2014, 02:07
par Père Castor
*Je vais pas ressortir mes cours de médecine, mais en cas d'urgence, c'est bien trop long et chiant de prendre le pouls, alors autant faire la RCP tout de suite avec insufflation...

Et c'est parti pour la RCP.

Par chance, Sivolk revient à lui en crachant un peu de morve à la tronche de Mace. Mais tout va bien, il est vivant.*

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 27 Mai 2014, 22:25
par Dark Moon
Un crachat bien dégueulasse au visage me fit comprendre que je venais de réussir à ranimer Sivolk qui gisait au sol, se remettant du traumatisme qu’il venait de subir.

M’écartant et essuyant mon visage, la seule chose qui me venait à l’esprit était du soulagement. J’avais le cœur qui battait la chamade mais dans ma tête tout était calme, il m’avait fait peur ce con là !

- Ça va mec, tu vas t’en remettre ?

De mon côté, je regardais les alentours, me demandant ce qu’on foutait là. Deux types dans des égouts infâmes où un affaissement de terrain avait failli nous tuer…

Bah c’est du propre tiens.

Et Atis qui n’était pas venu finalement. Ou ne nous avez pas trouvé, en même temps si on était dans les égouts et qu’il était apparu à la surface…

Finalement, ce n’était pas bien grave, on aura bien d’autres occasions surtout que l’on formait un groupe désormais.

J’ai hâte que nos entraînements commencent d’ailleurs.


Et la nuit touchait à son terme, finalement on n’avait pas fait grand-chose et la seule information intéressante concernait le Royaume Technologique et l’étrange lien avec le Gotham Palais.

Malheureusement, je n’en saurais pas plus cette nuit.

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 28 Mai 2014, 20:50
par DarkDog78
Et ma bière arrive rapidement,je profite de l'occasion pour poser une question au barman avant qu'il aille prendre une autre commande.

Excusez moi mais pourriez me dire en quoi cette ville pourrait être intéressante pour un voyageur ?

Je bois ensuite un gorgée.

Parce que vous voyez j'ai pas trop envie de glander cette nuit.


J'attends la réponse de mon interlocuteur tout en continuant à siroter ma bière.

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 28 Mai 2014, 22:56
par Sivolk
*Tousse* ; * Tousse*

Mec, c'est la dernière fois que je t'écoute et que je défonce un mur ...

Au vu des derniers événements que j'ai subi, il était plus question que je touche un mur de ma vie dans Dreamland. Tout d'abord des bandits nous poursuivent et maintenant une glissement de terrain dans les égouts ...

Au moins je suis vivant ...

Je t'en dois une Jarek, aide moi à me relever tu veux !

Une fois levée, j'avais une proposition alléchante à lui faire,

Ça te dit qu'on aille boire un coup en haut. J'en ai un peu marre de cette endroit. Assez d'aventures pour aujourd'hui. Surtout que je vais avoir du mal à mettre un pas devant l'autre si tu vois ce que je veux dire.

Et c'est avec difficulté que je me levais avec l'aide de Mace. Heureusement qu'il était là d'ailleurs sinon je m'en serai pas sorti. Quoique c'est de sa faute si j'en suis arrivé là. Le manque d'oxygène m'a totalement détruit. Je pensais pas qu'avec mon armure de pierre je puisse subir de tel dommage. Dreamland recèle beaucoup de surprise que je suis encore loin de pouvoir affronter.

Je montais avec peine l'échelle pour remonter à la surface. Titubant même sur le dernier barreau mais mon ami était derrière moi pour me rattraper. Rampant sous la pluie, je ne pouvais pas me lever. Je n'avais qu'une envie, c'est que cette nuit cesse. Cela devait être la première fois que je voulais me réveiller depuis mon arrivée à Dreamland. Mais encore une fois l'homme de l'ombre était là me tendant la main ferme pour me remonter et prendre soutenir jusqu'à l’abri le plus proche.

Les amis sont précieux dans ce monde. J'ai de la chance de ne pas être seul.

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 29 Mai 2014, 00:44
par Père Castor
DARKDOG


*Dédé fut servi de sa boisson quand il demanda ce qu'il pourrait bien faire de sa nuit.*

-Désolé mon gars, mais si tu cherches de l'action dans le coin tu seras rapidement déçu. Il y a rien à voir ici ! Et il ne se passe plus grand chose ces derniers temps.

-Faut dire qu'on a eu une attaque y a pas si longtemps.


*Commente celui qui s'apparentait au nouveau copain de beuverie de Dédé. Quelle chance !*

---------------------------------------
DARK MOON / SIVOLK


*Et les deux loustiques émergent à la première plaque d'égoût pour se retrouver à la surface. Il a arrêté de pleuvoir et ils se retrouvent non loin des doubles portes du palais.*

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 29 Mai 2014, 01:20
par Dark Moon
J’acquiesçais à l’idée de Sivolk, c’était ce qu’il y avait de mieux à faire. L’aidant à se relever, à sortir des égouts puis à marcher, nous nous dirigions ensemble au travers des rues pour rejoindre un bar. D’ailleurs, on était ressortit pas loin du Gotham Palais, faut croire qu’on avait pris la bonne route.

- Bon sinon avec tout ça, on n’a pas trop eu le temps de parler. Ça fait déjà pas mal de temps que t’es Voyageurs, t’as fait quoi de toutes tes nuits ? Tu parles souvent du Royaume de la Roche sans donner beaucoup détails.

Finalement, nous tombions sur un bar avec des portes à double battant, style western, où nous pénétrions en douceur - même si l’idée de défoncer les battants était tentante- nous n’allions pas recommencer à foutre du grabuge.

Au passage, je fis attention à notre tenue et fallait dire que ce n’était pas très engageant. Un passage dans les égouts puis dans de la terre, on était pas mal crado. D’ailleurs Sivolk avait l’air peu amoché vu de l’extérieur, son pouvoir devait avoir une bonne capacité défensive.

Un rapide coup d’œil à l’intérieur du bar, histoire de repérer les gens qui le fréquentaient, mais pas trace des types qu’on avait défoncé.

Par contre, au bar ce qui semblait être un Voyageur. Peut-être un Rêveur mais en m’approchant du bar, et en écoutant la conversation au passage, tout me dit qu’il s’agissait de la première catégorie.

Trouvant une place à côté du type, je demandais au barman une bière pour mon ami et moi afin que nous puissions récupérer tranquillement.

- Enfin arrivé. On va pouvoir terminer notre nuit tranquillement ici mec. Finalement, on aura rien fait de très intéressant ici, même si j’adore le coin !

On avait bien mérité un peu de repos après tout.

[HRP : Le Voyageur c'est toi Dédé ^^]

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 29 Mai 2014, 22:44
par DarkDog78
-Désolé mon gars, mais si tu cherches de l'action dans le coin tu seras rapidement déçu. Il y a rien à voir ici ! Et il ne se passe plus grand chose ces derniers temps.

Ça m'arrange pas des masses

Une autre voixse fit entendre.

Faut dire qu'on a eu une attaque y a pas si longtemps.

Une attaque !?

J'avais prononcé ses paroles avec beaucoup de surprise,je voulais en savoir plus sur cette attaque car quitte à rien branler ce soir autant écouter une bonne histoire.Je m'adresse donc à l'homme qui avait lancé le sujet.

Tu pourrais me dire ce qui s'est passé ?


En attendant une réponse,je me replonge dans ma bière.Deux nouveaux arrivants venaient de débarquer juste à côté de moi et ça semblait être des voyageurs.

- Enfin arrivé. On va pouvoir terminer notre nuit tranquillement ici mec. Finalement, on aura rien fait de très intéressant ici, même si j’adore le coin !

Je me sens un peu moins seul...

En effet j'étais partis pour ne pas faire grand chose d’intéressant non plus.

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 30 Mai 2014, 20:56
par Touffu
* Après avoir passé la fin de matinée à bosser au jardin, Django se cala un gros repas avant d'aller digérer le tout dans le hamac avec son cône . Ainsi il fut dans les conditions les plus propices pour, à la fin de son digestif, se faire une bonne sieste et ainsi retourner au royaume ou il ne se passais jamais rien, sauf quand son maître sortait de chez lui pour aller tataner du robot . Il ferma ainsi les yeux en pensant au chateau du robot qu'il devait retrouver . *

___________________________________________________

- Bon bah je crois que je suis au bon endroit .

* Autour de lui l'architecture ne débordait pas de joie de vivre niveau couleur et un peu plus loin un immense chateau surplombait la ville . Le voila revenu à Gotham City . Il prit immédiatement la direction du chateau, sachant qu'il n'avait pas non plus énormement de temps devant lui, et qu'il devait trouver beaucoup d'information sur le robot pour en obtenir lui aussi beaucoup en échange de la part de Prismos . Arrivé devant le portail du chateau il tenta de se faire remarquer en utilisant son pouvoir pour se grandir jusu'à 4 mètres et faire des signes du bras en direction des fenêtres du chateau . Il savait d'expérience que taper ou tirer sur la barrière ne rendait pas très content le maitre des lieux, autant ne pas l'énerver dès le premier abord, enfin si voulait bien se montrer ... *

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 02 Juin 2014, 02:15
par Père Castor
DARK MOON / DARKDOG / SIVOLK


*Alors que Mace et Sivolk s'installent au bar, Dédé le quitte pour rejoindre une table. Ce dernier voulait en savoir plus.*

-On ne sait pas bien vous savez. On suit ce genre d'histoires de loin. Mais il semblerait que des robots avaient attaqué la ville et que le maitre est sorti pour nous défendre ! Y a des mauvaises langues qui disent qu'ils voulaient se défendre lui-même mais j'y crois pas !

*Pendant ce temps-là, le barman arrive vers Mace et Sivok.*

-Semblerait que vous ayez fait des bêtises vous ...

*Lance-t-il avec un sourire alors que Mace reconnait le barman de son début de nuit.*

-Je vous sers un petit quelque chose ? Vous avez l'air d'en avoir rudement besoin...

---------------------------------
TOUFFU


*Touffu fait donc 4 mètres de haut et gigote les bras comme un sagouin sans résultat pendant au moins 10 minutes.

Pourtant au moment où il allait se désespérer, une silhouette apparut derrière-lui. C'était le maitre de la cité, toujours camouflé par son vêtement. Il semblait translucide et sa voix était lointaine.*

-Je te reconnais. Tu étais là lors de l'attaque et tu avais attaqué les machines de Wily... Que viens-tu faire par ici ?

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 02 Juin 2014, 22:13
par Sivolk
Je vous remercie, un petite remontant ne nous ferai pas de mal.

Finalement, j'avais accusé le coup, je me sentais respirer et ce qui importait le plus. Malgré une défense intranchable, il y a beaucoup d'autre moyens pour me tuer et l'environnement en faisait parti. Heureusement que Mace était là. Un ami précieux à mes yeux qui m'a sauvé la vie.

En posant mon bras sur son épaule, je lui dis en regardant le barman,

Je lui en dois une, il m'a sauvé la vie. Nous étions en route vers Gotham Palais pour rencontrer le Maître des lieux, sauf qu'une barrière le protège. Alors on a eu l'idée de passer par un chemin détourné. Cependant, un mur s'est écroulé sur moi m'emportant sous terre. Jarek m'a déterrer si on peut le dire ainsi et m'a sauvé.


Je regardais soudain le troisième voyageur. Ce n'était toujours pas At' qui ne viendrait pas cette nuit. En tout cas, c'était bel et bien un voyageur car il n'avait pas les oreilles pointues. Je m'interrogeais sur ce voyageur qui ma foi est pacifique. En tout cas j'en avais vu que très peu depuis le début sauf quelques un qui se bagarrent à mort ...

Au fait, on ne s'est pas présenté. Je m'appelle Sivolk et lui c'est Jarek Mace. Nous sommes des voyageurs qui recherchons des renseignements pour aider Dreamland. Et toi ?

Je désignais ce voyageur qui écoutait avec attention notre conversation. J'étais curieux.

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 03 Juin 2014, 14:07
par Dark Moon
Lorsque j’annonçais que l’on n’avait pas forcément fait une nuit de folie, le Voyageur à mes côtés lâcha un commentaire un peu blasé, visiblement il risquait d’être déçu de sa nuit.

Le barman s’avança alors, c’était le même que la dernière fois, je n’y avais pas prêté attention mais j’étais retourné au même bar. Le type était toujours aussi sympathique et un sourire s’étira sur mon visage quand il nous proposa un verre.

- Ouais avec plaisir. Sert moi ce que tu as de plus fort s’il te plaît.

Alors que j’allais esquiver la question concernant nos « bêtises », Sivolk prit la parole et lâcha toute l’histoire. Excepté le mur et les êtres des rêves, heureusement d’ailleurs, ça aurait fait un peu tâche.

- Abuse pas mec, j’ai rien fait d’exceptionnel.

La façon dont il avait dit ça… on aurait dit la scène d’un mauvais film. Ça me rappelait un peu une de nos parties de JDR avec des certains zombies d’ailleurs.

Pendant que le barman se retournait pour aller chercher nos consommations, Sivolk lança la conversation avec l’autre Voyageur qui était allé sur une table parler avec un des clients.

Je fis une facepalm quand il lui dit que nous cherchions des renseignements pour aider Dreamland. Non, il n’avait pas le droit de dire ça comme ça… pourtant il l’avait fait. Seigneur Dieu.

- Appelle-moi Mace, fis-je à l’inconnu puis me retournant vers Sivolk je lui frappai doucement l’épaule, et toi arrête de m’appeler Jarek.

Vite un verre, il me faut oublier ça.

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 03 Juin 2014, 15:24
par Touffu
* Alors qu'il gesticulait déjà depuis un long moment sans résultat Django allait abandonner et s'en retourner au village quand enfin le maître des lieux apparut camouflé par les mêmes vêtements que la dernière fois qu'il l'avait vu . Cependant il semblait être la mais sans l'être vraiment, sa voix était lointaine et son corps avait des reflets étrange, mais le rasta ne s'attarda pas sur ces détails, car des choses étranges il en avait déjà vu . Il reprit sa taille normale pour saluer le robot .*

-Je te reconnais. Tu étais là lors de l'attaque et tu avais attaqué les machines de Wily... Que viens-tu faire par ici ?


* Apparemment le robot ne semblait pas vouloir s’embarrasser de trop de formules de politesses . Django ne s'en offusqua pas et lui répondit aussitôt . *

- Et bien la dernière fois que j'étais venu en ces lieux mon objectif était de vous rencontrer . Après ce qu'il c'est passé et parce que j'ai été blessé lors du combat je n'ai pas put vous parler et je ne savais même pas si vous étiez encore en vie . Me voila rassuré de voir que vous semblait en pleine forme .

* Django montra la silhouette du robot qui, même s'il elle était en partie caché, n'avait pas de marques caractéristiques de blessures . *

- La raison pour laquelle je voulais vous rencontrer est peu être un peu égoïste, en fait je suis cartographe et je cherche donc à chacune de mes nuits des informations sur votre monde pour compléter ma carte . Etant donné que vous sembliez la personne la plus puissante de cet endroit je me suis dit que vous auriez surement des informations sur certains royaumes de Dreamland .

* C'était en effet son premier objectif lors de sa dernière nuit au royaume chauve souris, même si maintenant ses priorités avaient changé . Mais pour obtenir les info qu'il voulait pour les échanger avec le cyborg, il devait d'abord réussir à entamer une discussion avec le maître . Et il n'était pas dit que celui ci s’embarrasserait d'une conversation avec un voyageur lambda . Mais Django avait un atout dans sa manche pour capter l'attention du robot . *

- Ah et je venais aussi vous mettre en garde contre le voyageur cyborg qui a attaqué votre château il y a deux nuits . Il semble être à votre recherche avec l'aide d'un certain royaume technologique .

* Les dès étaient jetés, ne restait plus maintenant qu'à attendre la réponse du maître des lieux, en espérant que celui ci accepte de lui accorder plus d'une phrase de conversation . *

Re: La cité des Chauves-souris

Message non luPosté: 04 Juin 2014, 19:39
par DarkDog78
Je quitte le bar pour aller m'assoir à une table en prenant bien soin d’emmener ma bière.

-On ne sait pas bien vous savez. On suit ce genre d'histoires de loin. Mais il semblerait que des robots avaient attaqué la ville et que le maitre est sorti pour nous défendre ! Y a des mauvaises langues qui disent qu'ils voulaient se défendre lui-même mais j'y crois pas !

Je me demande bien qui est ce maître des lieux.

Et alors que j'allais une nouvelle fois demander des précisions mais cette fois ci concernant le fameux "maître des lieux" voilà que l'un des voyageurs qui s'étaient assis au bar m'adresse la parole.

Au fait, on ne s'est pas présenté. Je m'appelle Sivolk et lui c'est Jarek Mace. Nous sommes des voyageurs qui recherchons des renseignements pour aider Dreamland. Et toi ?

J'étais pris dans une double conversation ce qui était plutôt embrassant,et je n'avais pas le pouvoir de me dédoubler,je fais un signe au client qui m'avait amerner à la table pour lui faire comprendre que j'étais à lui (pas de sous-entendu siouplaît) dans deux secondes.Puis je m'adresse au prénommé Sivolk et à son compagnon.

Enchanté appellez moi Dédé,et disons que...

J'hésite avant de donner plus d'infos je ne savais pas si je pouvais leur faire confiance même s'il venait de tout déballer sur sa nuit et ses ambitions et que ça me donnait une petite impression de naïveté qui me mettait en confiance.

Que je me suis engagé dans une guerre pour aider un royaume des rêves à ne pas sombrer dans la cauchemarité. (j'invente des mots)

Ma foi cette conversation avait commencé d'une façon un peu direct.